Ehlers-Danlos

Cela n’a ni queue ni tête, et pourtant, on croirait de la chair. De la chair qui se meut en cadence. Elle est happée de part et d’autre par deux métronomes égarés, bien loin de leurs préoccupations de métronomes. Ils ne savent pas vraiment où est-ce qu’ils veulent en venir, mais ils s’entêtent à faire danser ce morceau de latex, ce bout de rien qui n’avait pas lieu d’être. Les deux instruments en font là leur prétexte. Ils quittent la scène pour gagner la piste et convoiter cette créature sur la musique de leurs seuls pas.

Installation. Deux métronomes, latex, fil, tige métallique. Dimensions variables. 2016.

Publicités